Retrouver ses ressources intérieures

Lors de l’hypnose Ericksonnienne, le thérapeute peut vous aider à faire un retour en arrière, éprouver la situation de nouveau, cette fois avec les ressources qui vous manquaient à l’époque : assurance, tranquillité… Le but est de désapprendre le mode de comportement et de le remplacer par un nouveau, mieux adapté pour vous dans l’instant présent.

Milton Erickson estimait que nos comportements inconscients ont toujours une intention positive. Un comportement, des émotions, des pensées et croyances même s’ils sont désormais un symptôme invalidant, ont été à un moment donné une réaction positive de « survie », ou de protection.

On réactualise les informations de l’inconscient : il n’a plus besoin de ce comportement pour se protéger, de cet état de vigilance permanent, de cette méfiance en l’autre ou de telle ou telle posture prise il y a quelques années lors de moments difficiles. Il peut aller puiser dans ses ressources.

Les personnes découvrent progressivement comment être plus alignées avec qui elles sont, le pouvoir qu’elles ont de se rétablir, de rétablir les parties blessées, de rassurer les parties qui ont peur, de les protéger et donc la capacité de vivre plus pleinement, sereinement et légèrement. Les personnes parviennent à nouveau à avancer en fonction de leurs valeurs et de qui elles veulent vraiment être et, à utiliser leur alignement et leur centrage pour danser leur vie, en toute sécurité. L’hypnose n’est pas seulement un outil puissant, mais aussi une philosophie avec des valeurs fortes. Je crois en la capacité de changement de chacun. C’est une conviction que je partage avec mes pairs et que j’ai vu maintes fois vérifiée : tout le monde possède les ressources intérieures pour atteindre ses objectifs.

Parce qu’il y a autant de réalités que d’individus, je m’adapte à chaque personne, à son environnement, pour lui apporter plus d’autonomie, de liberté de choix et de confiance dans ses capacités à tourner une page. Je vous guide pour vous connecter à votre inconscient, mais c’est vous qui agissez.

Retour à la page

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib